lundi 10 juillet 2017

Dentelle roumaine et dentelle Ténériffe

Ces derniers temps, j'ai eu envie de faire une pause du côté de la frivolité et d'aller explorer de nouveaux horizons, essayer d'apprendre de nouvelles techniques.
La dentelle roumaine m'est alors revenue à l'esprit et j'ai donc fait un petit test.
Pour celles qui ne le savent pas, pour la dentelle roumaine, on commence par faire un lacet au crochet que l'on fixe ensuite sur un support en lui donnant la forme voulue et on crée la dentelle à l'intérieur.

Le seul support que j'avais en ma possession était la mousse qui me sert à feutrer ma laine aux aiguilles donc autant vous dire que même en l'utilisant de l'autre côté, je me suis retrouvée avec plein de fibres de laine qui venait se mélanger au fil. Par miracle ça ne se voit pas sur la photo.


Mais cet essai à très vite tourné court quand Elsa (vous trouverez son magnifique blog ici) m'a fait découvrir la dentelle ténériffe, également appelée nanduty dans les pays d'Amérique du sud.
Cette fois-ci, il s’agit de tendre tout un réseau de fil en cercle (mais ça peut également être en forme de carré, hexagone, triangle) et de créer la dentelle en se servant de ce réseau de fils tendus.
Même si on peut créer ce réseau de fils sur une toile, habituellement, les dames se servait d'un outil spécial qui n'existe lus de nos jours.
N'ayant ni la toile ni l'outil, j'ai voulu réutiliser mon bloc de mousse mais cette fois ci ça ne fonctionnait pas correctement, car les épingles qui tenaient les fils bougeaient beaucoup trop.
J'ai abandonné là cette tentative. Puis j'ai pu me faire fabriquer un outil et finir mon premier "soleil".
A coup sûr, d'autres vont suivre et je pense que je vous parlerai plus en détail de ce fabuleux outil qui simplifie bien les choses si ça vous intéresse.